Diversification alimentaire pour les grands tout-petits

 La diversification alimentaire commence aux alentours du cinquième mois de Bébé. Dès lors, on reçoit tout un tas de conseil de la part des pédiatres et médecins. Certaines informations précieuses sont fournies dans le carnet de santé, et on trouve a foison des idées et des conseils sur les repas à préparer sur le Net. C’est chouette, c’est nouveau, mais …. après ?

Mon fils a plus d’un an, ça y est. On est loin de la découverte brute des aliments, il mange de vrais petits repas matin, midi, goûter et soir. Mais maintenant que ses dents sont enfin sorties et que son estomac a prouvé sa résistance face aux changements et à la variété, je me fais enfin plaisir avec des repas que nous partageons à deux.
En effet, je ne cuisine plus que très rarement des repas pour lui uniquement, différents des miens. Dorénavant, je prépare la même chose pour lui & pour moi. Je m’applique à lui préparer des morceaux faciles à attraper et qui fondent dans la bouche, que je lui dispose dans une assiette – et à lui de manger tout seul, avec ses mains ( mais quand même une cuillère a disposition s’il a envie de jouer et tester sa dextérité ).

Personnellement, je n’aimais pas passer du temps à donner les petits pots à Honoré ( même s’il en a encore parfois ). Je trouvais ça pénible et long. J’apprécie beaucoup plus de pouvoir le laisser se nourrir seul, même si ça demande une dizaine de minute à la fin des repas pour nettoyer. De plus, je sais que maintenant je peux l’emmener où je veux sans m’inquiéter de la façon dont il prendra ses repas, puisque au restaurant il peut, lui aussi, avoir son petit menu.

Je prends tout de même soin de lui donner des aliments sains – j’évite le surplus de beurre, de sel, ou encore de sucre ( je préfère toujours les fruits ou les compotes sans sucres ajoutés, que les yaourt ou les biscuits ). Je veille aussi à ce qu’il mange un peu de tout : si je dispose dans son assiette des féculents et des légumes, je veille à ce qu’il prenne des proportions corrects de l’un ou de l’autre. Je demande également à mon médecin de peser Honoré à chaque visite, de sorte que je sache s’il est en surpoids ou non.

Je ne suis pas une pro de la cuisine et je ne suis pas spécialement amie avec l’alimentation. Les seuls conseils que je peux vous donner sont ceux-ci :
– Apprenez à votre enfant le respect de l’alimentation ( on ne jette pas la nourriture à terre, par exemple )
– Faites-vous plaisir : un petit mcdo de temps en temps sera une sortie agréable et mignonne à partager en famille, mais pas tous les jours
– Proposez une alimentation variée à Bébé – car ce sera ensuite la base de son rapport à la nourriture pour le restant de sa vie… manger sain, équilibré et varié ( sans négliger non plus la malbouffe qui fait partie intégrante de notre société ) pour en faire un adulte qui saura manger correctement
– Prenez la peine de manger comme votre enfant, afin que le repas soit un moment de partage
– N’oubliez pas que Bébé a lui aussi des goûts & des envies, qui varient de jour en jour et qu’on ne doit pas forcer ni contraindre. Manger est une nécessité vitale, pas une contrainte désagréable.

Bien à vous.
Maud_Mimaman

Publicités

Une réflexion sur “Diversification alimentaire pour les grands tout-petits

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s