Contraception post grossesse : stérilet hormonal Mirena

LA CONTRACEPTION, CE PROBLÈME FÉMININ… mon cul !

Bonjour par ici.
Après une grossesse, on nous parle très vite de la contraception à choisir. En effet, on sait que reprendre la pilule n’est pas forcément bon pour le corps (surtout depuis tout ce que l’on sait sur les hormones de synthèses). Et parmi les possibilités de contraception il y a … le stérilet hormonal Mirena. Un rêve devenu cauchemar …..
mirena stérilet hormonal

Petit tour d’horizon sur les méthodes contraceptives les plus utilisées :
– La pilule ( et la pilule micro-dosée ) ➙ hormone
– L’implant ➙ hormone
– Le stérilet hormonal
– Les patchs ➙ hormone

– le stérilet au cuivre ➙ seul moyen de contraception sans hormone.

Après une grossesse, les gynécologues nous vendent le stérilet hormonal ( Jaydess mais surtout le Mirena ) comme la rolls royce des contraceptifs. On nous dit que l’hormone diffusée reste à un niveau local, dans l’utérus. On nous dit que ce stérilet permet d’avoir des règles moins abondantes, voire plus de règles du tout – puisque l’hormone du dispositif joue sur la membrane utérine, réduite à son maximum. Cette méthode permet de continuer à avoir des cycles naturels, elle est efficace dès sa pose et permet de tomber enceinte dès le retrait. Le stérilet Jaydess est efficace pendant trois ans, contre cinq ans pour le Mirena. La différence entre ces deux dispositifs intra utérien ( DIU ) se situe sur la dose d’hormone diffusée ( plus légère dans le Jaydess, et donc réservoir plus petit ).

Ayant été enchantée par ces informations plaisantes, je me suis décidée et je me suis lancée dans l’aventure Mirena, alors qu’après 10 ans sous pilule j’étais formellement contre toute forme d’hormone.
Le gynécologue m’a donc placé mon nouveau meilleur ami, sans douleur ni gène. Je n’ai pourtant pas accouché par voie basse et aurai pu être sujette à un inconfort à la pose. Je n’ai pas subis de contractions les jours suivant la pose, je ne me suis pas sentie « encombrée ». En revanche, mon corps s’est mis à fonctionner à pleine allure : acné – crise de migraine – assèchement des muqueuses (notamment soif insatiable tous les soirs) – déprime – insomnies – changements d’humeur – rétention d’eau – prise de poids – ventre gonflé – et le pire du pire des pires selon moi : perte de sang constante dès le premier jour de la pose jusqu’à hier soir (moment du retrait du stérilet, soit trois mois après sa pose). Je précise que cette ménorragie a favorisée l’apparition de mycose, moi qui n’en n’avais jamais eu de ma vie.

Je suis très en colère contre le milieu médical pour son machisme constaté concernant la contraception – et son manque d’informations sur l’horreur des hormones sur nous. Tous les médecins savent que les hormones de synthèses sont très mauvaises pour la santé, responsable de troubles importants & de maladie chez les femmes ( le cancer du col de l’utérus, des ovaires, des seins, on en parle ? ) – et pourtant on continue à prescrire avec une facilité déconcertante ces méthodes contraceptives aux femmes. Pourquoi serait-ce à nous de nous abimer le corps  afin d’éviter les grossesses ? Pourquoi, de toute facon, faudrait-il que la contraception soit si mauvaise pour la santé ? Pourquoi commence-t-on à peine à parler de contraception par pilule pour les hommes ? J’ai tellement de haine, d’avoir « bouffé » la pilule de deuxième génération (oh oui, tu en as entendu parler de celle-ci n’est-ce pas ?) pendant dix ans, sans jamais avoir eu connaissance des réels effets sur mon corps ! Même les notices de ces traitements restent évasives sur les effets secondaires – qui sont toujours minimisés. Pourquoi ? C’est la question que je pose avec violence et colère aujourd’hui. Pourquoi, pourquoi, pourquoi ?

stérilet hormonal contraception mirena

Pour en revenir au Mirena
Il est loin d’être aussi merveilleux qu’on nous le vend. Alors bien-sûr il faut  compter entre trois & six mois pour que le corps s’habitue à la dose d’hormone diffusée quotidiennement. Quand on y réfléchi, ça fait un paquet de jour à subir le poison avant que le corps n’arrive, à peu près, à l’assimiler correctement. De plus, il faut compter autant de temps après le retrait pour que tout revienne à la normale. Vous vous rendez compte ?!
Certaines femmes sont réactives aux hormones, d’autres les supportent très bien. Si, comme moi, vous avez constaté de grands changements à l’arrêt de votre pilule (si vous l’avez prise), si vous avez subis les maux de grossesses, le babyblues, si vous êtes irritable pendant les règles, il sera donc logique que le Mirena ( ou Jaydess ) vous provoque autant de désagrément. Si, au contraire, ça n’a jamais rien changé pour vous, vous pourrez le supporter aisément. On le sait, les hormones c’est propre à chaque femme – et donc les méthodes contraceptives sont plus ou moins pénibles à supporter selon les personnes.

Ras le bol & retrait
Après trois mois de perte de sang quotidienne ( et ne pensez pas qu’il s’agit du joli sang rouge légèrement dilué, non, il est question d’un liquide épais dégueulasse couleur marron et malodorant ) j’en ai eu marre. Je me suis renseignée sur les forums et auprès de mes copines ( merci InstaGram ), et j’ai donc constaté que les femmes qui ne subissaient pas ces problèmes ni pendant l’adaptation ni après étaient très peu nombreuses, encore une fois contrairement à ce que le gynécologue m’a fait croire. J’ai voulu trouver un témoignage positif à partager ici, mais je n’ai rien trouvé.
Défaitiste de nature, je n’ai pas pensé que je serai épargnée ni que mon corps allait vite accepter son nouvel ami. Et j’ai décidé de retirer mon stérilet, toute seule. Encore une fois, les professionnels de la santé diront qu’il vaut mieux éviter de le faire seule ( à vrai dire, a 60E le retrait du stérilet par un gynéco, on comprend que ça les arrange qu’on se retrouve les pieds en l’air devant celui qui nous a trahi avec sa vente d’hormone ). Mais sachez que si vous connaissez bien votre corps et que si vous savez l’écouter, et si vous arrivez à attraper votre fil toute seule, il n’y a rien de plus facile et simple que d’enlever son stérilet soi-même – sans douleur et sans crainte. Je ne dis pas que je vous conseille de le faire vous-même, mais personnellement je me fais bien plus confiance à moi-même et à mes ressentis qu’a ces menteurs de médecins.
Du coup, je me retrouve sans méthode contraceptive. Je refuse bec & ongle de prendre des hormones  peu importe la forme qu’elles doivent avoir. Je n’ai plus ni le courage ni la patience de tenter le stérilet au cuivre à cause des règles hémorragiques. Et je suis lassée.

Et après le retrait ? ( édit du o8/o3 )
Deux jours après le retrait, je me suis levée dans la nuit catastrophée : ma culotte était trempée de sang. J’ai cherché sur les témoignages si cela avait un rapport avec mon retrait ou si il m’arrivait quelque chose de grave (car zéro douleurs ni contractions). J’ai découvert avec stupeur que le retrait du stérilet avant sa fin de vie (et donc quand il est toujours plein d’hormone) entraîne une chute des hormones, soit un retour de couche à prévoir, mais version violente : perte de sang hémorragiques pendant environ trois semaines. Encore un léger détail dont les professionnels ne jugent pas utile de parler. Colère, colère, colère.

Je vous propose plusieurs liens pour vous faire un avis vous-même sur le stérilet hormonal :
• Jaydess ou Mirena : les effets secondaires chiffrés ( très très bon article )
Mirena ou stérilet au cuivre : comparaison 
Notice du Mirena ( à lire avant de choisir cette méthode )

Bien à vous, team-utérus !

Maud_Mimaman

Publicités

10 réflexions sur “Contraception post grossesse : stérilet hormonal Mirena

  1. suzanne dit :

    Désolée pour toi, ton expérience est terrible et tu es courageuse de la partager…
    Maintenant si je peux gentiment d’émettre des petits bémols… « rares sont les femmes qui n’ont pas d’effets secondaires » Heu non, nous sommes nombreuses, et même si malheureusement beaucoup ont aussi des effets secondaires, ce n’est pas toujours aussi cata que toi. Les effets secondaires des hormones ne sont pas cachés, ou alors tu es tombé sur des sage femmes (ou gygy) malhonnêtes, car acné, prise de poids, libido, humeur… Pour moi ces données sont publiques et connues, variable selon les femmes. Un stérilet sans hormones existe aussi, les spermicides, les capotes, méthodes dites « naturelles » etc… Tes autres options existent et si tu as été mal informée c’est triste, mais la encore, tous les professionnels ne sont pas aussi malhonnêtes. Pourquoi on se prend des hormones et pas les hommes? Bonne question mais en tant que femme et mère, je ne souhaiterais pas devenir tributaire de quiconque pour me protéger d’une grossesse non désirée (OK sauf celles qui choisissent le retrait), parce qu’en cas d’échec, mon homme a beau m’aimer, il n’ira pas faire l’IVG à ma place!
    Pour le cancer et les hormones, tu fais des liens très rapides, attention quand même… Elles sont déconseillées en cas d’antécédent de cancer hormono dépendant (ex le sein) mais le cancer du sein n’est pas lié directement a la prise de la pillule, et le cancer du col est bien plus favorisé par l’HPV que par la pillule!
    De mon point de vue, en tant que médecin (pas gynéco du tout), j’ai une préférence PERSONNELLE pour le moins de médicaments possible, et le moins d’hormones aussi. Mais en tant que médecin femme et mère d’une fille et féministe je crois, je suis pour que les femmes s’informent comme il faut et prennent le pouvoir et aussi la responsabilité de leur contraception. On ne peut pas toujours blamer la sage femme, blamer le gynéco, la société (bon, le tien il a l’air pas très honnête si apres 10 ans de pilule, tu n’as pas eu d’info sur des méthodes non hormonales, ce n’est pas cool!). Il faut que nous connaissions notre corps et les options qui sont à notre disposition. Et trop de paranoïa ne fera pas avancer notre cause, je préfère ma fille sous hormones que de la voir faire face à une grossesse non désirée le moment venu (bien sur dans mes rèves, elle restera ma petite fifille toute sa vie, mais bon, en vrai… )

    J'aime

  2. Oliveira dit :

    Ton article est vraiment parfait!! Je suis complètement d’accord avec toi! J’ai eu moi même le sterilet jaydess pendant 3 semaines des règles tout les jours des fois c’était des pertes marrons avec odeur qui sentait mauvais malgré les douches sans oublier l’acné et peaux grasses sur le visage prise de poids énorme j’avais toujours faim c’était horrible sans oublier les maux de têtes la mauvaise humeur jetait irritable toujours énerver je partait en dépression totalement mon rdv était loin chez le gynécologue donc j’ai décidé moi même de retiré le sterilet j’ai mis 2 doigts j’ai sentie les fils je l’ai ai pincer avec mes ongles j’ai tirer tout doucement et il est sorti aucune douleur mais depuis 3 jours j’ai des règles en continu rdv au gynécologue dans 2 jours j’ai hâte! Marre de ne pas savoir quelle est la bonne contraception yen a t-il vraiment une?? Je me le demande ! Je le deconseil vraiment le sterilet. Bon courage à toutes!

    J'aime

  3. dequin dit :

    Enfin un témoignage qui reflète ce que je vis depuis 8 mois !!!!
    Pourtant les promesses étaient alléchantes. ..
    à 43 ans je me retrouve avec une acné d’adolescente, moi qui n’en ai jamais eu ! !
    Mal au ventre, saignements (rouge et marron. ..autrement çà n’aurait pas été suffisamment drôle 😕) en continu ou presque
    Me voilà donc à réfléchir à quelle contraception poison je pourrais prendre

    J'aime

  4. Maeva dit :

    Ah ca me rassure que ce n’est pas que moi depuis ce foutu stérilet c’est crise d’acné mais genre des kyst limite sur mon visage et que d’un côté souvent des douleurs au ventre l’horreur quoi !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s