Humeur : Où est passé mon corps ?

Billet d’humeur.

«  Retomber sur des vieilles photos et avoir le moral encore plus miné … Tous les matins c’est un calvaire pour m’habiller. Je n’arrive pas à dégommer les trois derniers kilos de ma grossesse, et j’ai pris un peu de poitrine, pas beaucoup mais assez pour que tous mes hauts soient trop justes. C’est une futilité à l’égard du reste du monde je sais … Il va falloir que je pense sérieusement à renouveler ma garde-robe, mais je n’en ai aucune envies …. Bref c’était la minute plaintive. »

Vous le savez peut-être mais mon réseau social préféré est Instagram, sur lequel je suis quasi exclusivement des mamans desquelles les bébés ont l’âge de mon fils. En me connectant dans la journée, j’ai pu lire le petit message de Lilaprune (ci-dessus)

On sait toutes que après une grossesse, notre corps ne sera plus le même. Savoir et accepter – voila deux choses différentes !
En effet, même si on parvient à perdre nos kilos de grossesse (ce qui n’est pas toujours si évident ni simple), on se retrouve avec une taille en plus (pour les rageuses qui vont chercher la petite bête : OUI il y a des exceptions). Et c’est bien normal, puisque la morphologie a changé : les seins sont modifiés et le bassin élargi.

Amandine pense que ses regrets sont futiles. C’est vraiment dommage, car ça ne l’est pas du tout à mes yeux. Ce mal-être qu’elle exprime est un mal-être que de nombreuses jeunes mamans vivent. Ce n’est pas bête ni stupide que d’oser en parler : notre corps nous est imposé au quotidien, il est le reflet de qui nous sommes en dedans. Nous y sommes confrontés chaque jour qui passe.
Neuf mois dans une vie, c’est très court – trop court pour qu’on intègre autant de modifications et de changements. Il est délicat et compliqué d’apprendre et comprendre les nouvelles courbes de notre enveloppe charnelle ; c’est loin d’être chose facile quand tout est arrivé si vite qu’un battement de cil.
La société empêche les mamans de parler des choses négatives qui incombent à leur nouveau rôle familial, mais je pense que se taire et se terrer n’aide pas à aller vers du positivisme.

lilaprune

En ce qui me concerne, Honoré a bientôt 5 mois. Je n’ai pas perdu un seul kilo depuis que j’ai accouché, malgré des efforts quotidiens. Je ne me décourage pas même si j’avoue que cette nouvelle Moi est parfois ‘lourde’ à porter. Je me sens concernée par les propos d’Amandine parce qu’ils correspondent au fond de ma pensée.

& vous, où en êtes-vous ?

MaudSig

Publicités

2 réflexions sur “Humeur : Où est passé mon corps ?

  1. Natacha dit :

    C’est bien vrai, qu’on ne laisse pas les mamans voir le négatif… (même si parfois j’ai vu des gens qui n’attendaient que ça, de m’entendre parler du négatif !)
    Pour ma part je n’en parle pas beaucoup ou généralement avec humour de mon poids et mon nouveau corps. Il n’y a que mon chéri qui voit le côté sombre du sujet !
    Je ne le supporte pas, mais j’arrive à faire avec car tous les jours je me dis que ce n’est que temporaire et que je vais faire en sorte de dégommer mes kilos en plus et me sculpter. J’y crois très fort, je fais des efforts même si je ne suis pas régulière et que je n’en vois pas les résultats pour le moment (ni depuis 2 mois).
    Je n’attends pas de retrouver le même corps qu’avant, c’est un peu trop optimiste et dans le fond ça m’importe pas plus que ça : je suis maman, je vais forcément avoir des restes (bassin plus large, seins plus gros) c’est pas bien grave. Les vergetures ne m’importent pas car je sais qu’elles vont blanchir, du toute façon elles sont là elles ne partiront pas elles 🙂 Les kilos j’en ai encore 11/12 à perdre, mais bon 8/10 ça sera déjà pas mal et j’y crois. Mais je ne suis pas à l’aise dans mon corps, pas parce que je suis « plus ronde » qu’avant, mais parce que je ne m’y habitue pas et que je perds tous mes repères. Je ne sais plus quoi porter, comment m’embellir, je ne me trouve pas jolie, j’ai du mal à savoir quoi porter. Je me sens lourde, je m’essouffle, mes cuisses se touchent quand je marche et mes seins que j’aimais tant avant ressembles à deux outres tombantes et toutes nervurées. Ne parlons pas de l’intimité qui a complétement changé de visage à cause de l’accouchement, heureusement qu’elle reste à peu près fonctionnelle sinon je crois que je ne me supporterais définitivement pas !
    Comme tu dis ma belle, 9 mois c’est trop court pour autant de changements. Et pire : quelques semaines où le corps qui s’est modifié progressivement en 9 mois change encore brutalement pour perdre ses jolies rondeurs et courbes de grossesse c’est bien trop court pour s’y faire. Passer du gros bidon au ventre mou et flasque en quelques semaines et stagner… C’est pas très marrant.
    Et puisque c’est « notre nature » et que « des tas de femmes le vivent » on aurait rien à dire… Je suis pas trop d’accord. Il faut savoir être bienveillant avec son corps, accepter qu’on ait changé sans se résigner pour autant

    Aimé par 1 personne

    • Maud dit :

      Oui les gens attendent souvent qu’on parle du négatif comme pour dire avec jubilation « je te l’avais dis » Oui, et donc ? Ca veut dire qu’il ne faut pas faire d’enfant ? Soit …..

      Tu mets le doigt sur le probleme : « je ne sais pas comment m’embellir ». C’est exactement pareil pour moi, meme si j’ai déja été au poid que je fais maintenant, les formes n’étaient pas les memes.
      Quant à la sexualité …. Ca va etre tellement difficile pour moi de m’y remettre, surtout que j’aurai pas la sécurité de « la confiance » et « l’amour » …… Enfin bon…

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s